Ads (728x90)

Pictures

Entertainment

Latest News


Les jeunes sont les premières victimes de la crise et du chômage. Dans un tel contexte une municipalité de gauche doit faire son maximum pour sortir les jeunes de la précarité en sécurisant au mieux les emplois municipaux. 

C’est pourquoi nous entendons mettre un terme aux contrats précaires et mettre en place un régime de stagiaire « gagnant-gagnant ». Il est en effet urgent de « dé-précariser » la fonction publique municipale. 

En outre, nous nous engageons à remplacer chaque départ à la retraite par une embauche. 

Cette bataille pour l’emploi passe aussi par le fait de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes femmes et des jeunes mères. Cela passe nécessairement par la construction de crèche et par la recherche de la gratuité du service public de la petite enfance pour les ménages les plus précaires. Nous défendrons aussi dans ce cadre le soutien municipal à la création d’une crèche interuniversitaire

Une municipalité écosocialiste se doit de soutenir l’économie sociale et solidaire, les coopératives et les « espaces alternatifs » qui produisent de la richesse et s’avèrent être de véritable gisements d’emplois. 

Pour ce qui concerne la recherche de travail ou de job «étudiants », c’est l’ensemble du système d’espace infos jeunes qui doit être tourné vers cet objectif essentiel : sortir un maximum de jeunes de la précarité. 

Parmi les prérogatives inhérentes à une municipalité nous mettrons en place un système indispensable : le cautionnement solidaire pour l’ensemble des jeunes ou des jeunes travailleurs isolés. En effet la question du logement des jeunes à Clermont-Ferrand est centrale. Même quand la barrière des loyers - en augmentation - est passée, c’est bien souvent l’acte de caution solidaire qui empêche l’autonomisation des jeunes isolés. Là aussi l’urgence réside dans le blocage du prix des loyers du parc de logement social

La lutte pour le pouvoir d’achat des jeunes passe aussi par la mise en oeuvre de politiques tarifaires préférentielles concernant l’accès aux espaces et aux évènements culturels et sportifs. Une municipalité volontaire doit également favoriser la prise en charge de la santé de ses jeunes avec la mise en oeuvre d’action et de co-financement de mutuelles et des soins via un « passe santé »

Tout cela implique davantage de démocratieallant de la consultation à l’autogestion, en passant par la participation de toutes et de tous.

Enregistrer un commentaire

Blogger

RECEVEZ NOTRE ACTU !

Your Content Here
Your Content Here

Comments