Ads (728x90)

Pictures

Entertainment

Latest News


Avec plus de 30 000 étudiants, et deux universités, la ville de Clermont-Fd peut porter le qualificatif de «ville étudiante». Mais si les étudiants constituent une partie importante des habitants de la ville, la situation de beaucoup d’entre eux est loin d’être satisfaisante. 

Un étudiant sur deux doit se salarier pour financer ses études, 80% des étudiants n’ont pas droit aux bourses. De plus le manque et le prix des logements étudiants est un problème central. 

Pour que Clermont porte un projet de solidarité à destination et entre les étudiants, il y a lieu de soutenir les associations qui créent du lien social entre tous les étudiants, quelle que soit leur filière ou leur origine sociale. Cela passe par exemple par le fait de subventionner les évènements comme le Festival Etudiant contre le Racisme et les Discriminations, et d’offrir des structures, en prêtant des salles par exemple, aux les associations étudiantes. 

Une politique municipale tournée vers les étudiants demande également d’être à l’écoute des organisations étudiantes qui créent la solidarité étudiante, et défendent les droits des étudiants, comme les syndicats. Cela passe également par le refus de subventionner des évènements qui sont popularisés par des campagnes d’affichage sexiste ou qui portent en eux-mêmes des comportements sexistes. Il n’est pas possible de subventionner un évènement durant lequel des actes de bizutages sont infligés, de même que les associations qui y participe. Le bizutage est un délit. 

Plus largement, nous attendons de la municipalité qu’elle se positionne dans le sens de la défense du service public de l’enseignement supérieur et du service public de l’aide sociale (le CROUS). Dans les conseils d’administration des universités et du CROUS, il faut porter le refus de la marchandisation de l’enseignement supérieur et de son ouverture au secteur privé. 

Cela signifie également se battre pour un financement national de construction de cités universitaires suffisant. 

La gratuité des transports que nous étudierons et mettrons en place doit particulièrement profiter au public étudiant. 

Une municipalité à l’écoute s’efforcera de donner à tous ces jeunes un réel accès au sport universitaire, à la culture, à la santé et la contraception

Nous veillerons enfin à une réelle égalité des droitset ferons reculer les discriminations qui touchent es étudiants étrangers n’ont pas le droit à l’accès aux bourses sur critères sociaux La politique du gouvernement, malgré la mise en place du titre de séjour pluriannuel, leur impose des démarches complexes et les oblige à vivre avec la crainte du non renouvellement de leur titre de séjour.

Enregistrer un commentaire

Blogger

RECEVEZ NOTRE ACTU !

Your Content Here
Your Content Here

Comments