Ads (728x90)

Pictures

Entertainment

Latest News



Alors que les salarié-e-s des volcans vous invitent aujourd'hui, samedi 8 février, à participer à leur 5ème journée de soutien, le président du Conseil régional René Souchon a annoncé il y a deux jours que la Région pourrait apporter un soutien de 72.500 € au projet de reprise de la Librairie Les Voclans. Une aide qui n'interviendrait que si le Tribunal de commerce de Paris déclare éligible l’offre de reprise de la librairie via le projet de scop déposé par les salariés. 

Ce soutien prendrait alors deux formes: une subvention d’aide au démarrage, et une aide destinée à soutenir les salariés devenant « associés salariés » de 62.500 €.  Cet accompagnement s’inscrit dans les politiques menées par la Région Auvergne en faveur du développement de l’économie sociale et solidaire.

Un début de solution imposée 
par la résistance exemplaire des salarié-e-s !

C'est une preuve que lorsque l'on se bat comme le font depuis maintenant plusieurs semaines les salarié-e-s des volcans, il est possible d'obtenir des débuts de résultats. C'est également une preuve que lorsque l'on soutient celles et ceux qui se battent, comme l'ont fait nombre d'artistes en participant-e-s aux journées de soutien, en prenant position comme Emanuelle Béart... ou comme l'ont fait nombre de clermontois-e-s en signant massivement la pétition (plus de 17 000 signatures !), cela force les pouvoirs publics à se positionner. Un exemple à suivre...

... D'autant plus à suivre qu'en l'absence de repreneur comme c'est le cas pour la librairie des volcans, il ne reste qu'une seule solution, celle que nous, citoyen-ne-s pouvons inventer, construire, imposer comme le font aujourd'hui les salarié-e-s des Volcans, en nous appuyant sur l'économie coopérative, participative, sociale et solidaire... comme le sont les SCOP !

C'est ce que proposait déjà Alain LAFFONT lors des dernières élections régionales alors qu'un certain nombre d'entreprises fermaient dans la région. A l'époque, le pouvoir socialiste régional qualifiait ce genre de proposition d' "utopiste", de "pas réalisable" et le jugeait comme pas adapté à l'économie du 21è siècle... Il est clair que c'était moins pompeux et plus "système D" que les "grands projets" énormément coûteux pour le contribuable visant à "développer l'attractivité régionale afin d'attirer de nouvelles multinationales et créer plusieurs milliers d'emplois"...

Mais il faut être réaliste, qu'est ce que "l'économie du 21è siècle" ? 
  • C'est une économie dans laquelle l'inégalité du partage des richesses n'a jamais été aussi grand.
  • C'est une économie dans laquelle les multinationales dictent leurs choix aux pouvoirs publics en matière de réduction d'impôts (pour elles et pas pour les citoyen-ne-s), d'augmentation des subventions (pour elles, pas pour les associations) et de "grands projets" (pour leurs profits, pas pour l'utilité sociale ou écologique qu'en retireront les citoyen-ne-s).
  • C'est une économie dans laquelle les grandes entreprises font tout pour accroître leurs profits en licenciant, baissant les salaires, développant le travail précaire et à temps partiel, en pompant l'argent public et en licenciant...
Dans ce cadre, donc, ce qui est "utopiste" c'est bien de penser qu'en "draguant" et en satisfaisant tous les caprices du grand patronat tout ira bien... 

Ce qui est "réaliste" c'est donc bien ce que nous proposons depuis des années. Le résultat est là comme vient de le démontrer cette annonce de la Région. Les SCOP peuvent être une solution. Les collectivités quand elles en font le choix peuvent venir en aide aux salarié-e-s. La mobilisation collective, unitaire et transversale (salarié-e-s, citoyen-ne-s, institutions) c'est la méthode pour amorcer le changement qui ne peut venir seulement du haut des institutions et qui ne viendra pas des multinationales.

Pour les prochaines élections municipales...

Comme lors des dernières élections régionales nous disons :
  • Nous avons besoin d'une collectivité qui protège sa population face aux choix honteux des grandes entreprises et des multinationales qui n'hésitent pas à laisser des milliers de salarié-e-s sur le carreau.
  • Les solutions, nous pouvons les trouver localement en faisant jouer la solidarité, le dialogue et l'écoute, en mobilisant l'argent public pour soutenir les salarié-e-s en lutte, plutôt que pour soutenir les multinationales à la recherche de profits ou de pub à travers les "grands projets" que nous jugeons inutiles et pour lesquels ont attend toujours les milliers d'emplois promis.
  • Les collectivités doivent mettre l'accent sur l'emploi solidaire, associatif et coopératif ainsi que sur les productions in-délocalisables.
  • Les subventions doivent aller en priorité aux projets coopératifs, soucieux des normes sociales pour les salarié-e-s et de l'environnement pour la population alentours. Dans tous les cas, les subventions ne doivent aller qu'à des entreprises qui respectent le code du travail et une charte sociale et environnementale. Les entreprises doivent rembourser les subventions dès lors qu'elles ne respectent pas ces normes (combien d'entreprises touchent des primes à l'installation ou des réductions fiscales pour ensuite licencier ou s'en aller peu de temps après ?).
  • Nous avons besoin de collectivités qui luttent aux côtés des salarié-e-s et de la population chaque fois que leurs intérêts sont menacés plutôt que de collectivités qui jouent l'attente, le bras de fer ou qui ne réagisse que lorsqu'elles n'ont plus le choix sous la pression de nos mobilisations.
Alors à l'avenir... 
PLACE AU PEUPLE A CLERMONT-FERRAND !

  • Plutôt que de perdre du temps à attendre que la municipalité se positionne ou vous soutienne si vous êtes en galère... 
  • Plutôt que de voir l'argent public aller dans les mauvaises poches... 
  • Pour enfin avoir une collectivité qui réagisse dès les premiers jours en cas de difficultés...
  • Pour enfin amorcer la transition économique, sociale, écologique et démocratique dont nous avons besoin et qui nous rendra autonome de la finance et du grand patronat...
... Dès le premier tour, ne perdez pas de temps ! Votez et faites voter pour Alain LAFFONT et Patricia GUILHOT ! Notre programme a toujours été le même... et lui ne change pas au gré de l'actualité et du rendement médiatique (ou électoral)...

RECEVEZ L'ACTU PAR MAIL !
N'OUBLIEZ PAS DE PARTAGER L'ARTICLE AVEC VOS AMI-E-S ;-)

Enregistrer un commentaire

Blogger

RECEVEZ NOTRE ACTU !

Your Content Here
Your Content Here

Comments