Ads (728x90)

Pictures

Entertainment

Latest News

Vous souffrez. Nous, les couches les plus pauvres et les classes moyennes, nous souffrons de la crise dont nous ne sommes en aucune façon responsables. Seuls les privilégiés voient leurs biens croître de jour en jour. L’élection de François Hollande et la mise en oeuvre de la politique de son gouvernement et de sa majorité parlementaire (PS, Verts, Radicaux et MRC), loin de panser les plaies, jette du vinaigre dessus. Leur politique libérale au niveau européen et national fait que nous voyons d’un côté de plus en plus de pauvres -des millions- et de l’autre de plus en plus de riches, tout au plus quelques dizaines de milliers.


Qui dirige à Clermont ?
La municipalité clermontoise applique elle aussi une orientation libérale qui frappe les plus pauvres et les classes moyennes. La majorité municipale, sous la domination du Parti Socialiste, s’est adaptée depuis longtemps aux diktats de la multinationale Michelin et de ses actionnaires. Le tramway, qui a été choisi au dernier moment sous la pression de François Michelin comme devant être sur pneumatique, en est l’exemple le plus illustre. Le fait de multiplier certaines réalisations non indispensables, mais correspondant à la volonté de satisfaire les cadres de Michelin, au détriment des besoins des quartiers les plus populaires, en est aussi une illustration.


Il faut changer.
Mes amis et moi-même, sommes déterminés à mettre en oeuvre le changement. Avec le Front de Gauche et la masse de tous ceux qui en ont assez de voir les attaques se perpétrer sans véritables ripostes, nous sommes sûrs de pouvoir réussir.
Nous vous proposons de discuter et d’élaborer le programme qui permettra de gagner la confiance de tous ceux qui souhaitent et veulent que ça change. Ce programme aura pour fil à plomb la mise en place de mesures écosocialistes ; c’est-à-dire des mesures sociales nouvelles pour soulager la majorité de la population et des mesures écologiques qui s’inscriront dans la perspective d’une transition écologique réussie.
Nous avons commencé à travailler avec les militants de la Gauche Anticapitaliste, notre parti, comme avec nos partenaires du Front de Gauche du Parti de Gauche, mais aussi avec les membres de très nombreuses associations et des personnes qui n’appartiennent à aucun parti politique.
Les propositions que nous faisons ne sont pas à prendre ou à laisser. Au contraire elles appellent un débat pour approfondir et enrichir l’ambition que nous avons de changer les choses à Clermont et de faire de cette ville que nous aimons tous, un lieu où sera expérimentée une nouvelle façon de gérer un ensemble de 140 000 habitants.
A chaque pas nous montrerons comment nos orientations se distinguent de celles qui jusqu’à ce jour ont présidé à la politique de la majorité municipale. Nous montrerons comment elles peuvent soulager la population clermontoise en faisant en sorte de faire payer ceux qui le peuvent, tout en épargnant ceux qui n’ont pas les moyens. Les marges de manoeuvre pour atteindre ces objectifs sont étroites mais elles existent. Entrons dans le vif du sujet par quelques exemples concrets.


Soulager la population
Pendant des années les augmentations des impôts locaux n’ont connu aucun répit. Aujourd’hui, la crise et la politique du gouvernement assomment les classes populaires.
Nous voulons que les municipalités soulagent le peuple en mettant un coup d’arrêt aux augmentations d’impôts. Nous prenons l’engagement devant tous de ne pas augmenter les impôts locaux pendant toutes les années durant lesquelles la crise et la politique libérale appliquée nationalement continueront de sévir.


Une logique budgétaire nouvelle 
Depuis de très nombreuses années le Maire de Clermont et son équipe municipale ont toujours privilégié la part du budget d’investissement au détriment de celle du budget de fonctionnement. Cela a entraîné la mise en oeuvre de réalisations de prestige dont nous nous serions bien passés. Par exemple le Centre Jaude 2 qui a coûté 14 millions d’euros ; et aujourd’hui l’extension du Stade Gabriel Montpied qui engloutira au moins 60 millions d’euros, alors que les 12 000 places de ce stade sont actuellement et pour longtemps largement suffisantes puisque la fréquentation est de 5 000 places occupées en moyenne.
Nous proposons d’inverser les priorités et de privilégier le budget de fonctionnement car il permet de garantir des services publics de qualité, des subventions aux associations suffisantes, et aussi la mise en place de la gratuité pour un certain nombre de services publics.


Vivre mieux dans tous les quartiers
Je connais bien tous les quartiers de notre ville. Chacun d’entre nous est plus ou moins heureux d’y vivre, mais les choses doivent évoluer dans le bon sens. Nous sommes sûrs que la démocratie participative est bien supérieure aux pseudos concertations organisées par la majorité municipale ; concertations qui débouchent généralement sur des solutions déjà prévues par les élus, et donc imposées.
Nous proposons d’agir autrement. Par exemple nous vous proposons de mettre en place le budget participatif. C’est-à-dire un budget qui mette à la disposition des habitants, quartier par quartier, une somme d’argent suffisamment substantielle pour permettre la réalisation de travaux, la construction d’infrastructures, ou d’autres choses choisies par les habitants eux-mêmes, Nous faisons confiance et pensons que l’esprit d’initiative et d’innovation des personnes les plus concernées, les habitants eux-mêmes, est au moins égale à celui de quelques élus.


Alléger le budget des familles 
par la gratuité de certains services
Est-il possible que dans ce monde dans lequel désormais tout s’achète et tout devient une marchandise, un besoin aussi élémentaire que celui de se déplacer soit gratuit ?
Notre réponse est oui. Si la majorité de la population porte au pouvoir la liste Front de Gauche à laquelle nous aspirons, nous mettrons immédiatement en place un audit afin de déterminer dans quelles conditions la mise en place de la gratuité des transports en communs dans l’agglomération est faisable.
Utopie ? Non. Cela fonctionne dans la Communauté de commune d’Aubagne qui est forte de 110 000 habitants (et non de 10 000 comme l’a écrit le journal La Montagne).


Soulager par la gratuité de certains services 
tout en faisant payer les plus riches
Nous proposons pour la consommation de l’eau la gratuité des 25 premiers mètres cube par personne. Ceux qui consomment plus se verront taxés et paieront le prix fort. Plus leur consommation sera importante et plus le mètre cube d’eau sera cher pour eux. Ainsi les propriétaires de piscines et les gaspilleurs invétérés paieront la note.
Le même raisonnement pourrait s’appliquer pour le prix des repas des cantines scolairesgratuité pour les plus modestes. Un prix plus élevé pour les plus aisés. 
Il s’agit d’introduire une nouvelle logique de gestion municipale. Les municipalités peuvent être des points d’appui puissants dont l’exemplarité permettra de gagner à notre cause commune de plus en plus de personnes. Je vous invite à prendre connaissance de nos propositions, à participer aux discussions et élaborations dans des Assemblées dont la vocation sera d’enrichir le programme. Je suis sûr qu’une liste du Front de Gauche avec le meilleur programme et la meilleure équipe, se trouvera en capacité d’inverser la donne dans notre ville.

Il va de soi que la question politique sera aussi essentielle. La droite et l’extrême droite menacent et caressent le souhait de gagner la municipalité clermontoise. C’est pourquoi nous proposerons la fusion des listes de gauche au deuxième tour afin que toute la gauche rassemblée inflige une défaite cuisante aux ambitions de la droite dont la gestion ultra libérale ne pourrait qu’aboutir à une aggravation des conditions de vie de tous les clermontois.

Les élections approchent à grand pas ; il s’agit maintenant de nous mobiliser tous ensemble. Il est possible d’améliorer de façon substantielle le score de 15,3% des voix réalisé aux élections de municipales de mars 2008. Il est possible de changer à gauche. 


Rassemblons-nous et place au peuple !

Alain LAFFONT,
Conseiller municipal à Clermont-Ferrand,
tête de liste "Place au Peuple à Clermont-Ferrand !" pour les élections municipales 2014.





Enregistrer un commentaire

Blogger

RECEVEZ NOTRE ACTU !

Your Content Here
Your Content Here

Comments